La classification du mobilier chinois

Le mobilier chinois tout comme le mobilier japonais traditionnel ne se limite pas à leurs rôles décoratifs et pratiques. Ce sont des objets de décoration raffinés insufflant la pensée orientale, notamment la notion de Yin et de Yang.

 

Des mobiliers issus de plusieurs dynasties

La Chine a connu plusieurs dynasties distinctes. Les meubles Tang, Song, Yuan sont  les plus anciens et les plus rares. On a généralement des chefs-d’œuvre des Ming (1368-1644) ou plus récemment des Quing (1644-1911).  Ils ont en commun le goût pour les couleurs vives, dont le rouge, censé porter chance. Le laiton ou le cuivre utilisé en poignet écarteraient les mauvais esprits.  

Le mobilier de la Chine du SudBALANCELLE BAMBOU 2 PLACES

Même si le raffinement est commun pour tous les artisans chinois, on observe deux grandes tendances. La Chine du Sud fut avantagée par le climat et la culture du riz et des épices. Ainsi, la richesse matérielle se traduisait par des meubles hautement raffinés avec des façades à motifs décoratifs ou  laqués.

 

Les meubles de la Chine du Nord

 La Chine du Nord vit dans un environnement froid et moins clément. La population était matériellement plutôt modeste. Leurs meubles étaient à leur image : plutôt rustique, mais bien exécuté. Dans les deux Chine, on peut avoir jusqu’à 7 couches de vernis.

Les modèles varient autant que les matières. Les artisans chinois travaillaient le bambou qui pousse 1 mètre par jour en même temps que les bois de rose qui vivent plusieurs siècles. Pour y voir plus clair, visitez www.meublesdasie.net/

Leave a Reply